Branché

Soins virtuels – nouvelles et opinions

Tendance 10 janvier 2019

Avec moins d’interaction, FitBit n’est pas aussi efficace pour les patients en cardiologie

Les moniteurs d’activité physique portatifs à domicile comme FitBit continuent de croître en popularité, mais leur efficacité peut être limitée lorsqu’il s’agit du rétablissement de patients en cardiologie.

La gymnastique rééducative constitue un élément essentiel de gestion de la maladie artérielle périphérique (MAP). Toutefois, une étude de 2018 dans le Journal of the American Medical Association (JAMA) indique que les appareils portatifs peuvent en réalité ne pas améliorer les résultats en matière de rétablissement chez les patients souffrant de la MAP.

L’essai clinique randomisé « Home-Based Monitored Exercise for PAD (HONOR) » (exercice à domicile pour la MAP) a étudié la question de savoir si un appareil du type FitBit utilisé en combinaison avec un encadrement par téléphone améliorerait la capacité à marcher de 200 patients de la MAP sur neuf mois. La Dre Mary M. McDermott, de la Faculté de médecine Feinberg de la Northwestern University, et ses collègues ont observé que la performance de marche des patients dans le groupe d’intervention n’a pas connu d’amélioration par rapport à ceux qui avaient reçu des soins habituels.

Que pouvons-nous donc retenir de ces conclusions? D’autres études ont montré de façon systématique que les patients ont besoin d’un programme d’exercices structurés et interactifs. Leur performance est la meilleure lorsqu’ils sont dirigés par un entraîneur avec une interaction continue, soit individuelle soit en groupe. Dans un monde où l’utilisation de la technologie croît sur une base quotidienne, le maintien d’un lien humain devient de plus en plus essentiel, même en ce qui concerne la santé.

Pour les patients isolés ou qui n’ont que très peu d’interactions sur une base individuelle, l’élément humain peut s’avérer encore plus essentiel à un rétablissement réussi, selon le Dr Adam Power, un chirurgien vasculaire de la University of Western Ontario, qui a commenté l’essai. En réalité, les appareils comme FitBit réduisent ou éliminent complètement le lien humain. « La communauté médicale ne doit jamais ignorer les aspects sociaux de la santé et de la guérison, lesquels sont peut-être, quelquefois, sous-estimés », affirme le Dr Power.

Certains patients de la MAP bénéficient du soutien de la famille et des amis pour rester motivés, mais d’autres ont besoin d’un élan supplémentaire de leur médecin ou de leur équipe de soins de santé. Le Dr Power fait appel à son expérience : des textes échangés sur une base hebdomadaire avec un patient en particulier ont suffi pour communiquer avec lui et le motiver pour enfin lui permettre d’atteindre ses objectifs de perte de poids.

« Il est aussi important, pour les patients, d’avoir un entraîneur qu’ils connaissent, respectent et avec qui ils sont à l’aise. Ce lien humain entre un patient en phase de rétablissement et son entraîneur contribue à maintenir la motivation du patient, tout particulièrement dans le cas de ceux qui trouvent difficile, sur le plan individuel, de maintenir une motivation personnelle », affirme le Dr Power, qui souligne que même s’ils sont utiles pour assurer le suivi de la progression, les appareils ne devraient pas remplacer, à eux seul, les séances d’encadrement individuelle ou de groupe.

D’autres formes de technologie qui favorisent les interactions sociales pourraient possiblement être intégrées avantageusement, comme les réseaux de marches sociales, des temps de rencontre physique pendant les marches, et établir un lien par des séances de clavardage ou des forums en ligne.

A propos de l'auteur: Le Dr Jeff Alfonsi est interniste praticien et pharmacologue clinique, en plus d’occuper le poste de directeur des affaires médicales à l’OTN.