Branché

Soins virtuels – nouvelles et opinions

Blog 7 octobre 2019

Le KO eHealth et OTN : un partenariat de plus de 10 ans

« Ce que nous avons fait, c’est bâtir un partenariat durable avant de parler de contrat ou d’accord et je pense que ce partenariat est basé sur quelque chose de beaucoup plus fondamental qu’un contrat ou une entente. Il est fondé sur le respect mutuel, la confiance, l’honnêteté qui nous unit, l’intégrité et notre vision commune. »

C’est ce que j’ai dit il y a un peu plus d’une décennie à Balmertown, en Ontario, qui se situe à plus de 500 km au nord-ouest de Thunder Bay, lorsque nous avons établi officiellement le partenariat entre Keewaytinook Okimakanak eHealth Telemedicine Services (KOeTS) (services de télémédecine KO eHealth) et Ontario Telemedicine Network (OTN).

Alors que nous célébrons le 10e anniversaire de nos accords formels de partenariat ainsi que la longue histoire de collaboration qui l’a précédée, je veux souligner la signification réelle du partenariat et de la collaboration. Ce sont des mots que vous entendez souvent dans le secteur de la santé, mais nous parlons rarement du véritable contrat social qu’ils signifient. Et, cela a toujours été l’existence même d’OTN.

Confiance. Respect mutuel. Passion commune. Nous sommes tous et toujours au service des personnes et des collectivités qui ont besoin de soins de santé appropriés, qui ont droit à ces mêmes soins, au bon moment et au bon endroit. Cela n’a jamais été aussi important que dans les collectivités des Premières Nations.

Dès le début, j’étais inspiré par la façon dont les membres des K-OeTS s’occupaient de leurs communautés et l’habileté avec laquelle ils mobilisaient une communauté pour qu’elle accepte les soins virtuels. Ce fut un plaisir de travailler avec eux. Nous avons beaucoup appris de nos partenaires, les Premières Nations. Et je suis fière de dire qu’en cours de route, OTN a pu intervenir et poser la seule question importante : de quoi avez-vous besoin pour que cela devienne une réalité?

Certaines de nos réussites communes sont des histoires heureuses qui montrent comment une petite idée peut se répandre et se développer. Bien que les soins virtuels (télémédecine) soient utilisés depuis de nombreuses années dans 26 établissements dans le Nord, il y avait encore de nombreuses communautés qui n’avaient pas de studios de soins virtuels. Maintenant, pour la première fois, grâce à une idée novatrice d’un membre du personnel d’OTN, nous avons mis en œuvre un nouveau modèle de soins virtuels qui permet à un « navigateur » des K-OeTS de mettre directement en rapport les fournisseurs de soins de santé avec les patients par l’intermédiaire de notre modèle de services gérés. Grâce au financement du gouvernement provincial, nous avons fourni à 40 communautés, qui, auparavant, n’avaient pas accès à des soins virtuels, un ordinateur, un écran et une caméra qui peuvent être utilisés pour que les patients communiquent avec les fournisseurs de soins dans un endroit privé. Cette année, soit la troisième année du programme, un certain nombre d’écoles sont également équipées d’un système d’accès.

D’autres réussites communes ont leurs racines dans la tragédie. Au cours des dernières années, alors que certaines communautés ont subi des traumatismes extrêmes à la suite de suicides de jeunes, OTN et K-OeTS ont organisé un transport aérien d’urgence de l’équipement du studio de soins virtuels afin que des services supplémentaires de santé mentale puissent être fournis à ceux qui en avaient le plus besoin.

Nous investissons également dans les services d’urgence virtuels (SUV) qui ont été mis à l’essai en 2017 et qui, maintenant, offrent un soutien pour les services d’urgence grâce à des liaisons vidéo avec des spécialistes, à une douzaine de communautés éloignées, avec des projets d’expansion. Jusqu’à présent, il y a plus de cent vingt (120) services d’urgence qui ont été offerts virtuellement, ce qui a permis de fournir plus rapidement des soins vitaux et essentiels. Le système, un partenariat de 20 communautés et organismes, travaille pour les patients et leur famille et pour les cliniciens qui travaillent sur place (habituellement des infirmières des Services aux Autochtones Canada) qui accueille le soutien du Réseau régional de soins intensifs à Thunder Bay et l’ORNGE. Si les patients doivent être transportés par voie aérienne, l’hôpital d’accueil est mieux équipé pour faire face aux urgences, car il reçoit tôt les renseignements exacts par connexion (SUV).

Lorsque j’ai pris une photo avec nos partenaires à Balmertown en 2009 pour commémorer la signature, nous avons posé devant la courtepointe de télémédecine des K-OeTS. Elle a été constituée de symboles représentant les communautés participantes et a permis de raconter une histoire importante, à savoir la coopération et la collaboration qui ont permis de créer le K-OeTS. Ces mêmes principes ont, par la suite, caractérisé notre partenariat lorsque K-OeTS et OTN ont uni leurs forces à d’autres partenaires pour offrir de meilleurs soins de santé dans le Nord.

A propos de l'auteur: Le Dr Brown est un fondateur et le chef de la direction du Réseau de télémédecine de l’Ontario (OTN), l’un des plus grands et des plus actifs réseaux de télémédecine intégrée dans le monde.