TéléAVC sauve des vies

 

OTN-CareInCommunities-DoctorUn matin de juillet 2011, Brandy Engelsdorfer, une femme de 35 ans de Shannonville, en Ontario, montait au deuxième étage de sa résidence pour aller réveiller ses trois enfants. Arrivée en haut de l’escalier, elle a soudainement heurté le mur et « le monde a chaviré ».

Elle ne le savait pas à ce moment-là, mais elle venait d’avoir un accident vasculaire cérébral grave. Un caillot de sang de 1,4 cm bloquait le débit sanguin de l’artère principale qui apporte le sang au cerveau. Avant de s’évanouir, Brandy a appelé son conjoint et a demandé à sa fille de 7 ans d’appeler le 911.

À l’Hôpital général de Belleville, à l’aide de TéléAVC d’OTN, les médecins se sont immédiatement connectés au Dr David Gladstone, neurologue spécialisé en AVC du Centre Sunnybrook des sciences de la santé. TéléAVC permet de consulter des spécialistes en AVC afin de collaborer avec des médecins de 23 hôpitaux traitants de l’Ontario. Le Dr Gladstone a pu examiner Brandy par vidéo et voir les images de la scintigraphie du cerveau en plus de discuter du diagnostic et du traitement avec son conjoint. L’Hôpital général de Belleville était devenu un site de renvoi en TéléAVC seulement six mois auparavant.

Le Dr Gladstone a déterminé que Brandy était une candidate pour un traitement avec un médicament qui dissout les caillots, l’activateur tissulaire du plasminogène (TPA). Le TPA est le traitement d’urgence le plus efficace en cas d’AVC, mais il n’était largement disponible à l’extérieur des centres spécialisés de traitement des AVC jusqu’à ce que le programme de TéléAVC soit créé. Le problème est que le TPA doit être administré le plus rapidement possible après le début de l’AVC pour avoir le plus d’effet, et qu’il peut causer de graves complications hémorragiques. TéléAVC aide à faire en sorte que les médecins locaux utilisent le TPA avec les bons patients et de la manière la plus sécuritaire possible.

Dans le cas de Brandy, le TPA est parvenu à dissoudre son caillot et à lui sauver la vie. Elle s’est complètement rétablie et, selon ses propres mots, « elle se sent mieux que jamais ».

« Le programme de TéléAVC a entièrement révolutionné la prestation de soins de l’AVC dans la province, a indiqué le Dr Gladstone. Il nous transporte au chevet du patient et nous permet de fournir une pharmacothérapie d’urgence pouvant dissoudre les caillots à un grand nombre de patients atteints d’un AVC qui, autrement, ne pourraient pas recevoir ce traitement. Les Ontariens ont vraiment de la chance d’avoir ce programme novateur de niveau mondial.